Alfo Lorenzaccio

De Utopia
Aller à : navigation, rechercher

Histoire

Alfo Lorenzaccio est arrivé à Ténélia il y a de cela trois ans et a commencé sa carrière dans le Royaume de Ténélia en intégrant la Garde de Vesper. En moins d'une semaine, il se fait remarquer par ses supérieurs, notamment le Duc du Verseau, qui lui demandent de prendre en charge l'Intendance de la cité.

Opportuniste, Alfo n'hésite pas à quitter ce poste, à peine deux mois après l'avoir obtenu, quand Roland de Trinsic lui propose d'occuper l'Intendance de Britain et, en même temps, de devenir son écuyer.

Toutefois, la situation bascule lorsque Roland de Trinsic disparaît. Alfo ne peut pas travailler avec son successeur, Aior de Drekke et s'exile à Trinsic où il se met au service de Clive de Chanterail, toujours au même poste d'Intendant, mais cette fois de la ville de Trinsic. Il fera office d'arbitre dans le conflit qui opposera Clive de Chanterail à Vlad d'Ambroise, quand ce dernier reçut Trinsic comme fief de Lord British, alors même que Clive de Chanterail en avait jusque là la direction. Finalement, Alfo penche pour Vlad d'Ambroise qui est encore aujourd'hui Baron de Trinsic.

Alfo Lorenzaccio a donc presque toujours occupé un poste d'Intendant et la plupart des habitants de Ténélia ne le voit que sous ce rôle. Par ailleurs, en plus de ses fonctions d'Intendant de Trinsic, Alfo a plusieurs fois fait office d'officier de la Garde de la cité, lorsque celle-ci manquait d'hommes.

Néanmoins, lorsque la Maladie a frappé de plein fouet Trinsic, Alfo a mystérieusement disparu lors d'une mission de routine et personne n'a eu des nouvelles de lui.


Caractère

Alfo est connu pour être assez maniéré et très poli. On pourrait dire que c'est quelqu'un qui croit aux anciennes valeurs de la chevalerie que sont l'honnêteté et l'amour courtois.

Malgré tout, il est tout aussi connu pour être un guerrier qui ne refuse jamais de se battre. Il ne s'emporte que rarement, sauf lorsqu'il s'agit de situations où des personnes l'ont pris à parti ou ont méprisé les valeurs que lui tient en haute estime.

Description physique

De haute taille et d'une stature imposante, il ne montre pas moins un visage d'ange, toujours souriant. Cette impression est fortement accentuée par les longues mèches blondes qu'il arbore et qui le faisaient passer pour un jeune homme, plus que pour un guerrier.


Relations

Amitiés

Inimités


Récits

La Fuite du 7 février 737

"Avait-il fui?"

Telle était la question qu'Alfo ne cessait de se poser. Lorsque la Maladie avait frappée Trinsic, lui, l'Intendant, au lieu de rester parmi les siens pour les aider, pour surmonter cette terrible épreuve imposée par Tauron, avait préféré déguerpir, quitter la civilisation pour ne pas être lui aussi une victime des ravages de la Maladie. Vlad d'Ambroise lui avait donné une mission: se rendre à Britain et rendre compte des événements qui avaient lieu dans la grande cité du sud. En proie aux doutes, la seule vision de l'hospice destiné aux Malades à l'entrée de la cité royale pour que ses doutes deviennent une réalité. Tout Ténélia était touchée. Ainsi, au lieu d'accomplir sa mission, il était parti, seul, dans la forêt, loin de tous, à l'abri de la Maladie.

Jour après jour, dans son refuge, la question le taraudait. Avait-il été lâche? Au début, il répondait toujours par la négative. Il n'avait pas fui, il n'était pas un lâche. Non! Il n'avait jamais eu peur de se battre, mais comment faire contre quelquechose d'aussi impalpable que la Maladie. La solution était de s'éloigner, d'éviter la contamination pour éviter la propagation. La forêt lui donnait un refuge. Mais n'était-ce pas avant tout pour se protéger lui-même?

Pendant des mois, il resta seul. Il organisa son quotidien, chassant et cueillant des racines et des baies pour se nourrir, bougeant continuellement pour éviter de se faire repérer et éviter d'attirer l'attention. Bien vite, lui qui arborait avec fierté son armure au temps jadis abandonna ce lourd équipement. Cela ne lui servait plus à rien. Des bandits, il n'y en avait plus. La seule menace était celle de la Maladie contre laquelle une armure était totalement inutile. Dans son quotidien, les prières à Tauron et à Théodos prenaient de plus en plus d'importance. Sa vie était rythmée par la prière. Bientôt, il ne chassa plus, ne mangeait que ce qu'il trouvait à portée de main, entre deux prières. Il était devenu une sorte d'ermite, d'homme sauvage, qui ne parlait plus, se contentait de grognements pour communiquer. Avec qui, d'ailleurs, aurait-il communiqué?

"Tauron, aide moi, je T'en prie!"

Tels furent les seuls mots qu'il prononca ce mois-ci. La journée avait mal commencé. Les lourds nuages noirs avaient assombri l'aube. Alfo ne s'était pas levé à l'aurore et n'avait pu prononcer sa première prière de la journée. Craintif de la Maladie comme il l'était, Alfo se dit que rien que cela suffirait pour que Tauron le maudisse, le rende Malade. Dans un état second, il se mit à fuir à nouveau, à courrir à travers la forêt. Là-bas, au loins, la Maladie ne l'atteindrait pas...Elle ne l'a pas atteint...C'est plutôt un lourd rocher qui l'atteint. Dans sa course effrénée, Alfo fit un faux pas, glissa et tomba lourdement sur une pierre qui se trouvait au sol. Il ne sentait plus son épaule, il ne pouvait plus la bouger. Il allait mourrir là. Non pas de la Maladie, mais de la plaie béante qui s'ouvrait à son épaule, là où l'os avait transpercé la peau. ... ... ... Que c'est bon d'être dans un lit...Dans un lit?!? Alfo ouvre les yeux. Il est bien dans un confortable lit. Un homme se penche au-dessus de lui. Il porte les signes distinctifs du clergé de Tauron.

- Mon ami, vous voulà réveillé! - Partez, partez! Ne me touchez pas! La Maladie! La Maladie!

Sa voix est rauque comme jamais.

- Mais que dîtes-vous, mon fils? La Maladie n'est plus! Tauron a soigné Ténélia.

La fuite était...terminée.


Il y a de nombreuses années

Alfo Lorenzaccio est un jeune homme d'à peine 24 ans. Il est arrivé sur Ténélia il y a de cela quelques années. Bien peu savent d'où il vient, en grande partie parce qu'Alfo a toujours été plus que discret quant à son passé. De l'avis de presque tous, Alfo doit être de bonne extraction, au vu de ses manières et de son parler. Mais pour d'autres, il ne s'agit que d'une façade, celle d'un homme de basse extraction qui a voulu entrer dans la bonne société, selon une rumeur persistante.

Rien ne serait plus éloigné de la vérité, à vrai dire. Alfo Lorenzaccio est né dans un petit manoir au coeur de la forêt bordant la cité de Yew. Nobles, ses parents ne l'étaient pas vraiment. Ils étaient juste les seuls à posséder une maison solide dans les environs, ce qui faisaient d'eux, en quelque sorte les seigneurs des lieux, a contrario des paysans et des bûcherons à proximité qui habitaient de rudimentaires huttes.

Alfo passa le plus clair de son enfance avec sa mère, qui lui apprit maintes choses de la bonne société et fit ce qu'il est aujourd'hui. Toutefois, à l'orée de l'adolescence, son père ne supporta plus que son fils unique soit autant ou même plus sensible et presque effeminé que ses deux filles. Ainsi, en pleine nuit, il le réveilla, le sortit de sa couche et l'emmena dans une grotte en pleine forêt.

"Tu vas y subir une épreuve!"

Et quelle épreuve pour un garçon d'à peine douze ans. Dans la grotte, que son père s'empressa de clore, le jeune Alfo se retrouva nez à nez avec deux horribles squelettes qui étaient loin d'avoir perdu la vie. Son père ne vint le chercher que plusieurs longues après, au petit matin. Alfo était dans un bien mauvais état. Il avait un bras fracturé, de multiples coupures profondes, mais le fait est que les deux squelettes, eux, n'étaient plus.

A partir de ce jour-là, le père d'Alfo l'empêcha d'entrer en contact avec sa mère ou ses soeurs, sauf lorsque lui-même était présent. A la place des leçons d'écriture et de bonnes manières, Alfo chevauchait des heures dans la forêt avec son père, à la poursuite d'un cerf ou d'un sanglier. Ainsi Alfo se forma au métier des armes.

A l'âge de vingt ans, son père vint le trouver et lui annonça, de but en blanc, qu'il ne pouvait désormais plus vivre avec sa famille, qu'il devait quitter le domaine familial et tracer sa propre route dans le monde de Ténélia. C'est ainsi qu'Alfo Lorenzaccio se retrouva à Vesper, où ses bonnes manières et son envie de réussir fut vite remarqué, à tel point qu'on lui offrit le poste d'Intendant de la cité. Par la suite, Alfo entra sous les ordres de Roland de Trinsic, Baron de Britain, en tant que son Escuyer et Intendant de la cité; puis, à la disparition de celui qu'Alfo considéra comme son second mentor, Alfo quitta Britain pour rejoindre Trinsic, où il occupa à nouveau le poste d'Intendant, sous les ordres de Clive de Chanterail, puis de Vlad d'Ambroise.


Liste des sujets du de l'Encyclopédie de Ténélia

Catégorie Sujets
Personnages joueurs Vlad d'Ambroise | Kylordan Cadarn | Alfo Lorenzaccio | Narwun Kryknor | Lothek Tandas | Thorgen Tandas | Leidus Zalidric | Irvin Zelus | Valundel E'litaille | Clive de Chanterail | Phoebee Lumidor
Personnages non-joueurs Lord British | Sibelius Daurang
Personnages disparus Aior de Drekke | Roland de Trinsic